Le besoin de sens

Il existe quelque chose de plus que le quotidien de l’existence dans une vie humaine. Une nécessité de sens. Quelque chose que chacun ressent au plus profond de lui-même comme une possibilité d’être. Pas n’importe qui ou n’importe quoi. D’être soi. De faire sens.

Notre être au monde, par les infinies stimulations qui nous entourent, dans les profondes impulsions qui nous poussent à vivre, est une invitation sans cesse renouvelée à la réalisation de ce désir profond. Mais répondons-nous véritablement à cette invitation ?

Pour la plupart d’entre nous,  nous avons passé de nombreuses années de notre vie à apprendre sur les bancs de l’école. Nous avons appris tant de choses sur tant de choses. Mais la vie continue à attendre que nous apprenions simplement à la vivre.

Le sens premier de l’éthique n’est autre que l’art de vivre. L’art de grandir, de s’exprimer, d’innover, de se transformer, d’aimer, de s’unir à la vie, de s’ouvrir à sa beauté, et d’accepter de mourir.

Mais quelle école nous propose, en nous en donnant réellement les moyens, de nous initier à cet art ?

Quelle école, quelle pédagogie, font vraiment le pari de se fonder sur notre nature profonde pour en faire le substrat de notre culture ? D’une culture de la vie. Il est intéressant de noter que le sens étymologique de « culture » vient, tout comme le mot « culte », du latin « colere », qui veut dire « vénérer ». Quelle école nous propose de vénérer la vie ? De la vénérer, c’est-à-dire de l’aimer : nous aimer corps et âme en tant qu’expression de la vie.

Rolando Toro Araneda, amoureux inconditionnel de la vie, a su réunir dans cette proposition que nous appelons « La Biodanza » – la danse de la vie – ce qui lui donne vocation d’accompagnement dans l’Art de Vivre. Un accompagnement qui se fait en cohérence avec le contenu de la leçon : vivre pour apprendre la vie ; aimer pour apprendre l’amour ; savourer pour apprendre les goûts ; danser pour apprendre le langage des corps; contempler pour apprendre le langages des cœurs. Être soi pour se découvrir. Rencontrer l’autre pour le connaître.

La Biodanza est une école de réalité… Elle n’est ni fiction, ni interprétation, ni analyse, ni étude, ni religion. Elle est  une invitation à réveiller les potentialités de la vie en chacun d’entre nous et, entre nous, dans chacune de nos relations.

La notion d’éveil des potentialités va, avant toute chose, jusque dans sa racine biologique : les processus cellulaires, tissulaires et dans la réalisation des fonctions organiques. Or, c’est par la perception de nos propres mouvements internes et des sensations qu’ils génèrent, selon qu’elles sont plaisantes ou déplaisantes, que nous réapprenons à nous orienter en « référence interne ». D’où la puissance initiatrice de la danse.

La notion d’interdépendance et la dimension relationnelle de notre identité nous permettent par ailleurs de transposer cette référence interne à l’intérieur d’un système  plus vaste que notre seule personne, à l’échelle d’une communauté vivante – l’espèce humaine comme un tout – et d’une totalité vivante – l’ensemble du vivant.

La filiation biologique sur laquelle s’inscrit la Biodanza ne réduit ainsi pas l’homme à des fonctions vitales ou purement mentales. Elle l’inscrit dans une vaste trame vivante à laquelle il participe, tout comme les bactéries, les acides aminés, le fer des étoiles, la lumière des astres, le carbone des coraux, la valse des abeilles, la danse des sphères… et la lueur au fond d’un regard.

Évènements à venir

ven 14

Inconscient Vital & Principe Biocentrique

14 décembre @ 20:00 - 16 décembre @ 17:30
Fév 01

Définition & Modèle Théorique (Bourgogne)

1 février 2019 @ 19:30 - 3 février 2019 @ 17:30
Fév 20

Formation des Didacticiens II

20 février 2019 @ 14:00 - 24 février 2019 @ 17:00

Partages récents

Catégories

2018-08-23T19:33:54+00:00